Nouveau le 1er septembre - Entrée en vigueur du plan wallon contre les logements inoccupés

Belga

Le plan wallon contre les logements inoccupés entre en vigueur à la rentrée. Concrètement, les gestionnaires de réseau de distribution seront habilités à communiquer aux pouvoirs locaux les consommations de certains logements soupçonnés d'être inoccupés, dès le 1er septembre.À cette date, un logement sera présumé inoccupé s'il présente une consommation en eau ou en électricité inférieure à 15 mètres cubes d'eau par an ou à 100 kilowattheures par an. Parallèlement, l'effectivité de l'action en cessation sera renforcée via la fixation des critères d'agrément ainsi que la mise en place de la procédure d'agrément des associations de défense du droit au logement. Un juge du tribunal de première instance statuant comme en référé pourra ainsi ordonner toute mesure utile afin d'assurer l'occupation d'un logement dans un délai raisonnable, à la demande des autorités administratives, mais également d'une association pour autant qu'elle soit agréée par le gouvernement. Ce dernier fixera également le montant de l'amende administrative qui sera comprise entre 500 et 12.500 euros par logement (en fonction de la longueur de la façade et du nombre d'étages du logement) par période de 12 mois sans interruption d'inoccupation établie d'au moins trois mois. Avec cet arsenal, la Wallonie vise à lutter contre les nombreux logements vides "en incitant les propriétaires à envisager toute possibilité permettant une occupation optimale", a commenté le ministre régional du Logement, Christophe Collignon, alors que notre territoire connait une crise du logement. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.