Prime pour les communes: pas de répartition obligatoire des demandeurs d'asile

Belga

La secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Nicole de Moor (CD&V) et Fedasil continuent à collaborer avec les autorités locales sur une base volontaire pour ouvrir des places d'accueil individuelles, sans répartition obligatoire, a affirmé la secrétaire d'État, samedi, en réaction à une information de la presse flamande faisant état de l'octroi d'une prime aux communes qui accueillent des demandeurs d'asile.

Prime pour les communes: pas de répartition obligatoire des demandeurs d'asile

Depuis vendredi, un appel a été lancé aux villes et aux communes pour qu'elles offrent des places individuelles sur une base volontaire. Mais l'ouverture d'un lieu d'accueil implique des coûts pour les autorités locales. Le gouvernement fédéral a dès lors mis en place un fonds d'incitation afin de pouvoir accorder une prime pour le lancement d'une place d'accueil individuelle. La commune recevra cette prime par lieu d'accueil et non par demandeur d'asile accueilli, un lieu d'accueil étant utilisé plusieurs fois, a précisé la secrétaire d'État. "Il est vrai que nous offrons des incitations financières aux communes qui proposent volontairement des places. Ces fonds sont probablement très utiles pour les communes", a-t-elle ajouté en estimant "important d'éviter à tout moment des astreintes". (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.