Russie: un ex-journaliste condamné à 22 ans de prison pour "haute trahison"

Belga

Un tribunal russe a condamné lundi l'ex-journaliste russe Ivan Safronov, spécialiste des questions militaires, à 22 ans de prison pour "haute trahison", a constaté une journaliste de l'AFP présente à l'audience.

Russie: un ex-journaliste condamné à 22 ans de prison pour "haute trahison"

Incarcéré depuis 2020, M. Safronov, 32 ans, devra purger sa peine dans une "colonie pénitentiaire à régime sévère", selon la décision du tribunal municipal de Moscou, qui intervient en plein conflit en Ukraine. Expert reconnu des questions de Défense, Ivan Safronov, menotté, a accueilli ce verdict par un sourire dans sa cage en verre pour les prévenus, selon la journaliste de l'AFP. Ses sympathisants présents dans la salle d'audience ont scandé "Vania (diminutif d'Ivan), on t'aime", alors que d'autres personnes ont éclaté en sanglots. Les avocats de l'ex-journaliste ont immédiatement annoncé leur intention de faire appel de cette condamnation. Ivan Safronov est accusé d'avoir transmis à un expert politique russo-allemand, également détenu en Russie pour "haute trahison", des informations sur les opérations militaires russes en Syrie, et aux services de renseignement tchèques des éléments sur les livraisons d'armes de Moscou en Afrique. M. Safronov rejette fermement ces accusations. Il avait travaillé auparavant pour deux quotidiens nationaux russes, Vedomosti et Kommersant. Poussé à la démission de Kommersant en 2019, il était devenu en mai 2020 conseiller de l'ex-directeur de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine. Son affaire a été dénoncée par ses anciens collègues comme une vengeance pour ses articles évoquant des incidents embarrassants dans l'armée russe. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.