Les précipitations ne suffisent pas à améliorer le débit et le niveau des eaux en Flandre

Belga

Les précipitations des derniers jours ont permis une stabilisation temporaire des niveaux et débits des cours d'eau en Flandre, mais n'ont pas permis une réelle amélioration de la situation, ressort-il jeudi d'une nouvelle commission sécheresse organisée au nord du pays. "La situation reste sérieuse", selon les autorités flamandes.

Les précipitations ne suffisent pas à améliorer le débit et le niveau des eaux en Flandre

Une stabilisation temporaire, voire une légère amélioration, des débits et niveaux d'eau sur les cours d'eau et les voies non-navigables a été constatée. Le niveau d'eau et le débit de voies navigables comme le canal Albert et le canal Gand-Terneuzen ont par exemple légèrement augmenté mais restent bien en dessous de la moyenne. Sans nouvelles précipitations, les niveaux seront amenés à baisser à nouveau. L'approvisionnement en eau potable est actuellement garanti en Flandre. La commission de lutte contre la sécheresse se dit très vigilante en raison des faibles débits de la Meuse. Par ailleurs, les précipitations annoncées dans les prochains jours ne devraient avoir qu'un impact limité sur les nappes phréatiques du nord du pays. Plusieurs interdictions de captation de l'eau sont donc toujours en vigueur dans le bassin de l'Yser et dans les canaux où des algues bleues, toxiques, se développent à la suite des fortes chaleurs. Les autorités flamandes appellent les consommateurs à utiliser l'eau avec parcimonie. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.