Décès suspects dans une maison de repos : des mesures de protection imposées

Belga

L'agence flamande en charge des soins et de la santé (Agentschap Zorg en Gezondheid) a mis en place des mesures de protection dans une maison de repos d'Oostrozebeke, en Flandre occidentale, où plusieurs décès suspects ont été constatés, a-t-elle annoncé vendredi. Une inspection de la résidence a mis en exergue de graves lacunes concernant les procédures et la sécurité des médicaments."Troublant et incompréhensible", a commenté Dirk Dewolf, administrateur général de l'Agence flamande des soins et de la santé. Les mesures de protection imposées à la maison de repos doivent garantir la sécurité des résidents. Un expert externe va désormais peaufiner les procédures de sécurité médicamenteuse et de soin des plaies. Plus aucune arrivée ne sera également autorisée, a ajouté l'agence. Depuis 2020, une enquête est en cours sur trois décès suspects de résidents de la maison de repos ainsi que cinq tableaux cliniques suspects. Il est notamment question d'une quantité anormale d'insuline dans le sang des victimes. Selon l'Agence flamande, ni le parquet ni le centre de soins résidentiels ne l'ont informée des incidents graves qui se sont produits. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.