Violences en Haïti et vastes pillages, dont celui d'un entrepôt de l'ONU

Belga

De nouvelles violences et des pillages ont éclaté vendredi dans différentes villes en Haïti, après la décision du gouvernement d'augmenter le prix du carburant, des manifestants allant jusqu'à piller un entrepôt du Programme alimentaire mondial de l'ONU.Cet entrepôt situé aux Gonaïves, la troisième ville du pays, contenait 1.400 tonnes de nourriture. Il a été visé jeudi par les protestataires, tandis que la colère de la rue s'exprimait dans la capitale Port-au-Prince et diverses autres villes de province. Dans un communiqué publié vendredi, le PAM a condamné l'attaque de son bureau et le pillage de son entrepôt aux Gonaïves. "Cet incident est simplement inacceptable. La nourriture pillée devait permettre de nourrir près de 100.000 écoliers jusqu'à la fin de l'année", a déploré Jean-Martin Bauer, directeur du PAM en Haïti, cité par le communiqué. Des scènes de pillage ont été constatées ailleurs aux Gonaïves et à Saint-Marc, deux villes principales du département de l'Artibonite. Selon le quotidien Le Nouvelliste, les locaux du Bureau des Nations unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS), de plusieurs établissements scolaires congréganistes, d'une université publique et de plusieurs entreprises, ont été saccagés et pillés. La capitale haïtienne a elle enregistré sa quatrième journée consécutive de violences. Depuis mardi, des protestataires ont attaqué des entreprises et des bâtiments hébergeant des institutions publiques. Dans un message publié vendredi, le secrétaire général de l'ONU s'est dit "préoccupé par la situation en Haïti", par la voix de son porte-parole. Antonio Guterres a appelé au calme et à la plus grande retenue, en exhortant "toutes les parties prenantes à prendre des mesures immédiates pour désamorcer la situation, éviter la violence et permettre à la police nationale d'Haïti de remplir son mandat de protéger la population", selon ce communiqué. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.