Ville de Bruxelles - Plus de 700 consommations de drogues dans l'espace de consommation à moindre risque

Belga

Au cours des trois premiers mois depuis l'ouverture de Gate, le premier espace de consommation à moindre risque de stupéfiants de la capitale, plus de 700 consommations supervisées de drogues ont eu lieu, a indiqué lundi soir le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close (PS). Celui-ci était interrogé lors de la séance du conseil communal par Bianca Debaets (CD&V).Gate a ouvert ses portes le 5 mai dernier. Philippe Close a fait valoir qu'il était trop tôt pour tirer des conclusions ou procéder à des ajustements. Il n'y a, selon lui, pas eu d'incidents jusqu'à présent. Le bourgmestre a toutefois été en mesure de fournir quelques chiffres. Ainsi, 249 personnes étaient inscrites à Gate le 31 juillet dernier. On a dénombré 1.953 visites pour 734 usages supervisés de drogues. L'âge moyen des visiteurs est de 41 ans. Parmi eux, 90% sont des hommes, 9% des femmes et 1% des transsexuels. "Cette installation constitue une porte d'accès aux soins et au soutien pour un public cible vulnérable", a déclaré le bourgmestre. "88% des visiteurs déclarent qu'ils n'ont pas d'autre choix que Gate. Nous pouvons donc conclure que depuis son ouverture, nous avons pu éviter plus de 600 cas de consommation de drogues dans les espaces publics", a-t-il commenté. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.