Autosécurité lance une campagne de recrutement pour ses stations de contrôle technique

Belga

Le groupe Autosécurité, le Forem et le centre de compétence Technifutur ont décidé de s'associer afin de former et recruter des inspecteurs et inspectrices pour les stations de contrôle technique wallonnes, ont-ils annoncé mardi.

Autosécurité lance une campagne de recrutement pour ses stations de contrôle technique

Cette campagne doit permettre à Autosécurité de faire face à la pénurie de main-d'oeuvre dans ses 25 stations implantées en Wallonie. Deux premières séances d'information sont prévues les 30 septembre et 7 octobre. Le premier opérateur wallon en matière de contrôle technique souhaite recruter 60 inspecteurs et inspectrices via une formation en alternance. Chaque année, ce sont plus 1,5 million de contrôles qui sont effectués dans ses stations et le besoin en matière de personnel est aujourd'hui criant. Autosécurité souhaite ainsi donner sa chance au plus grand nombre. Les personnes qui ne possèdent pas un CESS en mécanique automobile peuvent donc postuler. À l'issue d'une formation en alternance de 70 jours, les candidats recevront un diplôme équivalent. Il leur faudra aussi réussir la session "coups de poing pénuries" et passer avec succès un examen auprès du département mobilité du Service public de Wallonie. Une session d'information aura lieu le 30 septembre au campus automobile de Spa-Francorchamps, tandis qu'une autre se tiendra le 7 octobre au centre de compétence de Herbofin, à Libramont-Chevigny. Les inscriptions sont dès à présent ouvertes. "Les titulaires d'un CESS ou d'un baccalauréat à orientation automobile ou électromécanique peuvent évidemment toujours postuler par la voie classique à la fonction d'inspecteur ou inspectrice", rappellent enfin les partenaires de la campagne de recrutement. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.