Le Kirghizistan et le Tadjikistan concluent un cessez-le-feu après six jours de combats

Belga

Le Kirghizistan et le Tadjikistan ont conclu un cessez-le-feu, lundi, après six jours de violents affrontements frontaliers qui ont fait des dizaines de morts, rapportent les agences de presse russes.Selon l'accord signé par les chefs des services de renseignement kirghizes et tadjiks au poste frontière de Guliston-Avtodorozhny, les troupes et les armes lourdes doivent se retirer de la zone frontalière entre les deux pays. Le chef du Comité d'Etat pour la sécurité nationale du Kirghizstan, Kamtchybek Tachiev, a déclaré que la situation dans la région de Batken se stabilisait progressivement après les violences de la semaine dernière. Son homologue tadjik, Saymumin Yatimov, a déclaré: "Nous sommes convaincus qu'une paix réelle s'installe désormais à nos frontières". Au moins 59 personnes ont été tuées et 164 blessées du côté kirghize depuis que les combats ont éclaté, le 14 septembre, tandis que 136.000 personnes de la province de Batken, dans le pays, ont été évacuées. Le Tadjikistan a établi son bilan à 41 morts. Depuis l'effondrement de l'Union soviétique il y a plus de 30 ans, les deux voisins se disputent leur frontière, longue de 1.000 kilomètres. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.