"Le discours de Poutine confirme son désespoir et sa volonté d'escalade"

Belga

Le discours ce matin du président russe Vladimir Poutine, confirmant l'organisation de référendums d'annexion et annonçant une mobilisation partielle, constitue une nouvelle preuve qu'il ne souhaite pas la paix mais l'escalade dans sa guerre d'agression contre l'Ukraine, a affirmé mercredi l'Union européenne.

"Le discours de Poutine confirme son désespoir et sa volonté d'escalade"

"C'est aussi un nouveau signe de désespoir de sa part sur la manière dont évolue son agression contre l'Ukraine", a ajouté Peter Stano, porte-parole de l'exécutif européen pour les Affaires étrangères. "C'est un message clair à la communauté internationale dans son ensemble, surtout en cette semaine cruciale d'assemblée générale des Nations unies à New York, qu'il n'est intéressé que par la poursuite de cette guerre, qui est destructrice non seulement pour l'Ukraine au vu des atrocités commises, mais aussi pour tout autre pays dans le monde, car elle alimente les crises alimentaire et énergétique". Avant l'allocution de Vladimir Poutine, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait déjà averti depuis New York que l'UE ne reconnaîtrait jamais le résultat des référendums d'annexion annoncés par Moscou dans les territoires ukrainiens séparatistes ou sous contrôle russe. Toute tentative de la part de la Russie de modifier les frontières de l'Ukraine serait une violation de la charte des Nations unies, avait-elle ajouté. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.