Mondiaux de cyclisme - Mathieu van der Poel condamné à des amendes pour avoir agressé deux jeunes filles à Sydney

Belga

Le coureur cycliste néerlandais Mathieu van der Poel a été condamné lundi par la justice australienne pour avoir agressé deux jeunes filles samedi soir dans un hôtel de Sydney. Le juge l'a condamné à une amende de mille dollars australiens (670 euros) pour avoir agressé une fille et à une autre de cinq cents dollars (335 euros) pour son comportement vis-à-vis sur l'autre, a rapporté lundi la télévision néerlandaise NOS.

Mondiaux de cyclisme - Mathieu van der Poel condamné à des amendes pour avoir agressé deux jeunes filles à Sydney

L'avocat de Mathieu van der Poel a annoncé qu'il fera appel de la décision et espère l'acquittement de son client. Le juge a accusé van der Poel de s'être fait justice lui-même. Selon le juge, il n'aurait pas dû le faire mais appeler la sécurité de l'hôtel. Van der Poel a passé la nuit de samedi à dimanche en cellule pour avoir bousculé deux jeunes adolescentes de 13 et 14 ans après que l'hôtel a appelé la police. L'énervement du vainqueur du dernier Tour des Flandres s'expliquait parce que Ies adolescentes faisaient du bruit et frappaient à sa porte de sa chambre d'hôtel à plusieurs reprises alors qu'il cherchait à dormir à la veille du championnat du monde. Le juge n'a pas tenu compte du fait qu'il est un athlète professionnel. Le fait qu'il participait le lendemain à une grande course n'a pas constitué une circonstance atténuante pour le juge. Mathieu van der Poel a abandonné dimanche le championnat du monde, remporté par Remco Evenepoel, après 30 kilomètres. (Belga)

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.