La Toyota TS050 Hybrid de Sébastien Buemi/Brendon Hartley/Kazuki Nakajima (Sui/N-Z/Jap) est en tête avec trois tours d'avance à six heures de l'arrivée des 24 Heures du Mans, en France. Maxime Martin (Aston Martin) est leader de la catégorie GTE-Pro. Toyota a néanmoins connu des soucis avec un problème de turbo pour l'équipage Mike Conway/Kamui Kobayashi/José Maria Lopez (G-B/Jap/Arg) à mi-course, coûtant six tours. C'est donc la voiture sœur qui mène la danse avec trois tours d'avance sur la première des deux Rebellion-Gibson, pilotée par Gustavo Menezes/Norman Nato/Bruno Senna (USA/Fra/Bré). La deuxième Rebellion de Nathanaël Berthon/Louis Déletraz/Romain Dumas (Fra/Sui/Fra) est 3e à 5 tours. Côté Belge, Maxime Martin (Aston Martin) est en lutte pour la première place de la catégorie GTE-Pro depuis le départ avec ses équipiers britanniques Alex Lynn et Harry Tincknell. L'équipage est en tête avec 30 secondes d'avance sur la Ferrari de James Calado/Alessandro Pier Guidi/Daniel Serra (G-B/Ita/Bré). Moins de réussite pour les autres pilotes belges. Laurens Vanthoor (Porsche) est 7e en GTE-Pro à 14 tours après avoir connu un gros problème de direction assistée en début de soirée. En GTE-Am, Adrien De Leener (Porsche) est bon dernier après avoir perdu beaucoup de temps d'entrée de jeu suite à la sortie de son équipier autrichien Thomas Preining. Enfin, Christophe D'Ansembourg (Oreca-Gibson), engagé en LMP2, a abandonné en début de course sur problèmes électriques. (Belga)