Ce sont quelque 10.000 personnes, de tous âges et de toutes origines, qui sont rassemblées, dimanche après-midi, sur la Place Poelaert à Bruxelles, pour protester contre les violences policières envers les personnes de couleur et plus généralement contre le racisme, selon un premier comptage de la police de Bruxelles. "Le meurtre de George Floyd a visiblement réveillé beaucoup de gens", explique Ange Kazi, porte-parole du 'Belgian Network for Black Lives' (BNFBL), qui a appelé à cette action. "Beaucoup de gens en ont marre de la violence policière qui touche systématiquement les noirs", ajoute-t-elle. Parmi les manifestants, dont la grande majorité est masquée pour se protéger du coronavirus, beaucoup portent des pancartes avec le slogan "Black lives matter". D'autres évoquent les noms de Semira Adamu, Mawda ou encore des jeunes Bruxellois Mehdi en Adil. "Nous exigeons la justice pour chaque victime de violences policières en Belgique", revendiquent de nombreux manifestants. "À chaque incident, un juge d'instruction doit être désigné afin que la victime et sa famille puissent bénéficier d'une enquête impartiale." Présente aux abords de la Place Poelaert afin de surveiller la manifestation, la police reste toutefois discrète. (Belga)