Accord "conditionnel" de Damas pour un cessez-le-feu dans la région d'Idleb

Publié le à DAMAS (SYR)

La Syrie a donné son accord "conditionnel" à un cessez-le feu dans la région d'Idleb (nord-ouest) dominée par les djihadistes et pilonnée depuis fin avril par le régime et son allié russe, a rapporté l'agence officielle Sana, citant une source militaire.Selon cette source, la Syrie "accepte un cessez-le-feu à partir de jeudi soir à Idleb à condition que l'accord de désescalade (conclu en septembre 2018 entre la Russie et la Turquie) soit appliqué". Cette annonce a été immédiatement saluée par Moscou. Pilonnée sans répit depuis trois mois par le pouvoir syrien soutenu par l'aviation russe, la province d'Idleb est dominée par les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda). En septembre 2018, Ankara et Moscou s'étaient mis d'accord pour créer une "zone démilitarisée" à Idleb, qui devait servir de tampon entre territoires insurgés et ceux tenus par le régime. Si l'accord a jusque-là permis d'éviter une offensive d'envergure du régime, il n'est que partiellement respecté, les djihadistes ayant refusé de se retirer. Plus de 400.000 personnes ont été déplacées en trois mois de bombardements du régime syrien et de ses alliés contre cette province qui accueille quelque trois millions d'habitants. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.