Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi que l'accord de normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis serait signé d'ici trois semaines à la Maison Blanche.Lors de sa conférence de presse quotidienne, M. Trump a remercié le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le prince héritier d'Abou Dhabi, le cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, "deux personnes fantastiques, pour leur vision et leur qualité de leaders". "J'ai hâte de les accueillir très prochainement à la Maison Blanche pour la signature formelle de l'accord. Cela se passera vraisemblablement dans les trois prochaines semaines. Ils viendront à Washington", a expliqué le président américain. M. Trump a également créé une certaine confusion en affirmant que le projet israélien d'annexion de pans de la Cisjordanie était "écarté". L'ambassadeur des Etats-Unis en Israël, David Friedman, qui assistait à la conférence de presse, est intervenu pour préciser que le projet n'était "pas écarté définitivement". "La formulation a été choisie avec soin par les différences parties. 'Pause temporaire', ce n'est pas écarté définitivement", a-t-il ajouté. M. Trump a affirmé que d'autres accords de paix pourraient être signés dans les prochaines semaines. "Nous avons d'autres choses intéressantes en cours avec d'autres pays, qui sont aussi liées à des accords de paix", a-t-il dit. "Et il y aura beaucoup de grandes nouvelles dans les prochaines semaines. Je suis sûr que vous serez très impressionnés". Le gendre de M. Trump et conseiller à la Maison Blanche Jared Kushner avait également estimé plus tôt qu'il y avait "de fortes chances" que d'autres pays arabes normalisent leurs relations avec l'État hébreu. Avec cet accord, les Émirats arabes unis deviendront le troisième pays arabe seulement à entretenir des liens diplomatiques avec Israël, après l'Égypte et la Jordanie. (Belga)