Adolescent tué à la kalachnikov: peine réduite à 20 ans en appel pour Eddy Tir

Publié le à NICE (FRA)

Eddy Tir, jeune délinquant des quartiers nord de Marseille, jugé en appel pour le meurtre à la kalachnikov d'un adolescent, a vu sa peine réduite à 20 ans de réclusion jeudi par la cour d'assises des Alpes-Maritimes."L'ambiance était pesante car tous les témoins ont eu peur et se sont débinés. Son complice a refusé d'être extrait de prison. A la dernière minute, un témoin, un seul, est venu l'identifier formellement malgré les menaces", a précisé Me Laurent Gaudon, l'avocat de la famille de la victime, Kamel El Mehli, 17 ans, fauché à la mitraillette en 2011 dans la cité de la Castellane. Il venait de se faire raccompagner en bas de son immeuble après une tournée des bars devant sceller sa réconciliation avec Seyni Demba, un ami d'enfance avec lequel il s'était bagarré, et Eddy Tir. Le parquet avait requis une confirmation de la peine de 25 ans prononcée le 1er décembre 2016 par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix-en-Provence à l'encontre d'Eddy Tir qui a persisté à nier les faits. En 2016, son co-accusé, Seyni Demba avait été condamné à 15 ans de réclusion et n'avait pas fait appel. Eddy Tir, au casier judiciaire chargé, est le petit-fils de Saïd Tir, figure du grand banditisme marseillais tué en 2010. Il est soupçonné dans une autre affaire d'assassinat qu'il aurait commandité depuis sa cellule en 2014. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.