Ghislaine Maxwell, ex-collaboratrice du financier Jeffrey Epstein, a une nouvelle fois demandé à la justice sa remise en liberté en proposant une caution de 28,5 millions de dollars (23,5 millions d'euros), a indiqué vendredi la chaîne américaine ABC. Elle est incarcérée à New York après avoir été inculpée pour trafic de mineures, incitation à la prostitution et faux témoignage. La juge Alison Nathan devrait approuver ou rejeter la demande dans les jours à venir.La fille de l'ex-baron des médias britanniques Robert Maxwell et son compagnon fourniront 22 millions de dollars sur fonds propres, tandis que la somme sera complétée par des amis et des collaborateurs professionnels. Depuis le suicide en prison de Jeffrey Epstein, accusé d'avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures, Ghislaine Maxwell, 58 ans, est la figure principale d'un scandale qui a éclaboussé le prince Andrew et d'autres personnalités. La quinquagénaire nie toutes les accusations à son encontre. Elle a été interrogée sur sa relation avec M. Epstein en avril 2016 dans le cadre d'une action au civil intentée par Virginia Giuffre. Cette dernière affirmait être l'esclave sexuelle du millionnaire. Ghislaine Maxwell était restée évasive lors de son audition. L'affaire avait débouché sur un accord à l'amiable en 2017. Une précédente demande de libération sous caution avait déjà été rejetée car le risque que Mme Maxwell s'enfuie avait été jugé trop élevé. Elle jouit en effet de plusieurs passeports et d'importantes sommes d'argent en liquide. Son procès doit commencer en juillet 2021. Elle risque jusqu'à 35 ans de prison. (Belga)