Le tribunal correctionnel de Liège a décidé mercredi après-midi de reporter au 20 janvier prochain la suite du procès des six hommes poursuivis après les décès de la petite Mawda lors d'une course-poursuite entre la police et un véhicule transportant des migrants. La défense a sollicité le report des plaidoiries qui doivent intervenir à Liège alors que d'autres débats se poursuivent à Mons dans le volet principal du dossier.Mawda, une petite fille kurde âgée de 2 ans, avait été tuée par la balle d'un policier la nuit du 16 au 17 mai 2018 lors d'une course-poursuite qui avait eu lieu entre la police et le véhicule transportant des migrants dans lequel elle se trouvait. A Liège, lors de l'examen du volet du dossier qui concerne uniquement les faits de trafic d'êtres humains, le parquet fédéral a requis mercredi matin des peines allant de 18 mois à 5 ans de prison contre les six prévenus. Les débats ont repris brièvement mercredi après-midi mais les avocats de la défense ont sollicité le report de leurs plaidoiries. Ils souhaitent notamment conclure sur l'existence d'une circonstance aggravante et souhaitent attendre le résultat des débats qui se déroulent actuellement à Mons. Le tribunal a décidé de reporter la suite des débats au 20 janvier. (Belga)