Le "regain de violence" constaté en Afghanistan juste après la signature d'un accord historique entre les Etats-Unis et les talibans est "inacceptable", a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. "La violence doit être réduite immédiatement pour que le processus de paix puisse aller de l'avant", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Washington, quatre jours après la signature de l'accord de Doha. Le chef de la diplomatie américaine a par ailleurs dénoncé l'enquête "irréfléchie" autorisée par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité en Afghanistan, dont des exactions qui auraient été commises par des soldats américains. "C'est une action incroyable de la part d'une institution politique qui n'a pas à rendre de comptes et se déguise en organe juridique", a tonné M. Pompeo. Il s'est offusqué d'une décision "irréfléchie qui intervient quelques jours seulement après que les Etats-Unis ont signé un accord de paix historique concernant l'Afghanistan", a-t-il noté. Les Etats-Unis ne sont pas membres de la CPI. (Belga)