La maire écologiste d'Amsterdam Femke Halsema a proposé vendredi d'interdire les coffeeshops de la ville aux touristes.Elle souhaite ainsi réduire "le pouvoir d'attraction d'Amsterdam en tant que lieu de villégiature du tourisme des drogues douces", a-t-elle écrit une lettre adressée à son conseil municipal. "Au cours des dernières années, nous avons constaté que la demande de cannabis à Amsterdam a énormément augmenté ", a précisé Femke Halsema, au cours d'une interview accordée vendredi à la télévision publique NOS. "C'est surtout en raison de l'augmentation des touristes", a-t-elle ajouté, estimant qu'une partie d'entre eux sont des "touristes du cannabis" qui se rendent à Amsterdam exclusivement afin de consommer cette drogue. Ces "touristes du cannabis" sont source de nuisance pour le centre-ville de la capitale, selon la maire d'Amsterdam. "Amsterdam est une ville internationale et nous souhaitons accueillir les touristes, mais nous aimerions des touristes qui viennent pour la richesse de la ville, pour sa beauté, pour ses institutions culturelles", a-t-elle confié à la télévision publique néerlandaise. Les Pays-Bas comptent 570 coffeeshops, selon les chiffres du ministère de la Santé publique. La capitale néerlandaise en compte à elle seule 166, soit 30% de l'ensemble des coffeeshops des Pays-Bas, selon les chiffres de la ville d'Amsterdam. Depuis les années 1970, le gouvernement néerlandais tolère ces établissements qui vendent du cannabis à des consommateurs. La production de cannabis et son approvisionnement sont en revanche illégaux. (Belga)