Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a jugé jeudi la situation "tendue" mais "gérable" après avoir accusé l'état-major de l'armée de tentative de coup d'Etat et pris la tête d'une marche de ses partisans dans Erevan."La situation est tendue mais tout le monde est d'accord qu'il ne doit pas y avoir d'affrontements (...) la situation est gérable", a-t-il dit, s'exprimant par mégaphone et marchant avec des centaines de partisans dans les rues de la capitale. (Belga)