L'Italie a achevé mardi l'évacuation de quelque 2.400 migrants depuis des centres de rétention sur l'île de Lampedusa et vers la Sicile, a annoncé une agence de presse italienne.Un dernier navire de quarantaine a quitté Lampedusa mardi avec pour destination le port sicilien d'Augusta, selon l'agence AGI. "Le Snav Adriatico, après l'embarquement de 170 personnes ce matin, et avec un total de 330 personnes, a pris la mer et se dirige vers Augusta", a rapporté l'agence. Quatre autres navires de quarantaine, pour un total d'environ 2.400 migrants entre eux, se dirigeaient vers Augusta et deux autres ports siciliens, Palerme et Trapani. Au moins 220 cas de Covid-19 ont été recensés parmi les migrants sur deux des navires, l'Azzura et l'Aurelia, a affirmé AGI. Les navires ont été envoyés vers Lampedusa la semaine dernière après une rencontre entre le président du Conseil Giuseppe Conte, le dirigeant sicilien conservateur Nello Musumeci, et le maire de Lampedusa Toto Martello. En amont de la rencontre, Toto Martello avait vertement critiqué le "silence effrayant" du gouvernement italien sur la crise des migrants à Lampedusa, menaçant que "l'île entière se déclare en grève" si le problème de surpeuplement n'était pas résolu. M. Musumeci a publié un décret le mois dernier ordonnant la fermeture des centres de migrants en Sicile mais la mesure a été écartée par un tribunal régional à Palerme. Selon AGI, quelque 27 migrants demeurent à Lampedusa après l'opération, 56 autres arrivants mardi sur trois petits bateaux. D'après l'agence de l'Onu pour les réfugiés, les tentatives de traversée de la Méditerranée sur des bateaux par des migrants a augmenté cette année de 91% entre janvier et juillet, en comparaison de la même période l'an dernier. L'Italie représente le premier pays en matière d'arrivées par la mer, avec près de 20.000 migrants accostant sur ses rives selon les derniers chiffres de l'Onu. (Belga)