L'armée libanaise a annoncé dimanche avoir empêché une nouvelle traversée clandestine en Méditerranée en interceptant une embarcation transportant 37 personnes, en majorité des Syriens.Les départs de ce genre se sont multipliés ces derniers mois, souvent à destination de l'île de Chypre, de nombreux migrants n'hésitant pas à entreprendre la coûteuse mais périlleuse traversée en mer pour fuir un Liban en plein effondrement économique. Selon le communiqué diffusé dimanche, l'interception opérée par la marine libanaise d'un "bateau utilisé pour le transport clandestin de personnes" a été effectuée samedi près d'une île au large de la ville de Tripoli (nord). 37 personnes, dont 34 syriens, deux Libanais et un Palestinien, se trouvaient à bord de l'embarcation, d'après la même source. Sept enfants figurent parmi les passagers. Un libanais a été arrêté pour avoir "organisé et préparé l'opération clandestine", ajoute le communiqué. Le Liban, qui accueille près de 1,5 million de réfugiés syriens, connaît depuis l'an dernier sa pire crise économique et sociale depuis des décennies, amplifiée par la pandémie de Covid-19 et une instabilité politique. La situation s'est encore aggravée dans le pays après l'explosion du 4 août au port de Beyrouth qui a fait plus de 190 morts et 6.500 blessés. (Belga)