Une "cellule franco-britannique de renseignement" dans la lutte contre les passeurs de migrants a été mise en place avec une convention signée dimanche par les ministres de l'Intérieur français Gérald Darmanin et britannique Priti Patel à Calais (Nord de la France). "Pour la première fois, six policiers britanniques puis six policiers français, à Coquelles, pourront travailler en amont sur la lutte contre les passeurs", a affirmé M. Darmanin aux journalistes près de l'ancienne 'Jungle' de Calais. Coquelles, près de Calais, est situé à l'entrée du tunnel sous la Manche. Cette phase "pré-judiciaire" sera mise en place "immédiatement", a-t-il dit. Les passeurs "sont ceux qui profitent de la détresse humaine des personnes qui veulent traverser la Manche et qui, sans doute aujourd'hui, ne sont pas encore assez sanctionnés". La convention vise à "créer une cellule franco-britannique de renseignement. Elle permettra à nos services respectifs de partager de manière opérationnelle les informations qu'ils détiennent, en particulier sur les filières de passeurs", a-t-il précisé sur Twitter. Dimanche, 57 migrants dont les embarcations étaient en difficulté ont été secourus dans la Manche alors qu'ils tentaient de rejoindre la Grande-Bretagne. La veille, 21 autres personnes avaient été secourues. (Belga)