L'audition des témoins s'est terminée, mardi, devant la cour d'assises du Hainaut qui juge depuis lundi Thomas Lesire, accusé du meurtre de Paulette Delpire, tuée d'une cinquantaine de coups de couteau dans son appartement de la Cité Heureuse à Châtelet, le 31 mai 2019. Mercredi auront lieu les plaidoiries et le réquisitoire sur la culpabilité.Tous les témoins auditionnés sont unanimes, Paulette Delpire était une brave femme, aimée de tous. L'octogénaire était même considérée comme la mamie de son quartier. Thomas Lesire, quant à lui, en a étonné plus d'un car le trentenaire n'a pas le profil d'un tueur, auteur d'un tel massacre. Son père a tout fait pour le garder à l'?il et l'éloigner des mauvaises fréquentations. Sa s?ur a bien tenté de le faire sortir de ses assuétudes à la drogue et à l'alcool mais le jour des faits, l'accusé était sous influence de drogue et il a bu six bières fortes chez la victime. Le débat sur la culpabilité ne devrait pas durer très longtemps car l'accusé est en aveux, même s'il ne se souvient de rien, et il a déclaré qu'il devait être puni pour ce qu'il a fait. Le débat sur la peine risque d'être plus long. La défense tentera d'obtenir une peine inférieure à trente années de réclusion criminelle, la peine maximale pour un meurtre. Le casier judiciaire de Thomas Lesire comporte quatre condamnations prononcées par des tribunaux de police. (Belga)