Le procès de Michaël Brohé et Stéphanie Schlamp, accusés d'assassinat et de tentative d'assassinat sur Robert Robert et Prescillia Greuse à Walcourt le 14 novembre 2017 a débuté lundi devant la cour d'assises de Namur. Les deux accusés ont été interrogés par la présidente Annick Jackers. Michaël Brohé a nié le fait que sa femme avait donné des coups de batte de baseball aux deux victimes.Stéphanie Schlamp, 29 ans, avoue avoir commencé à fumer de la marijuana à l'âge de 16 ans, puis avoir pris du Xanax et du speed, pour tenir la cadence exigée dans le domaine de l'Horeca où elle travaillait. Elle a ensuite commencé à prendre de la cocaïne fin septembre 2017, initiée à cette substance par Prescillia Greuse. "Moi et Michaël Brohé avons commencé à en consommer de plus en plus, jusqu'à 3 ou 4 grammes par jour, le soir. De mon côté, j'en prenais seule en journée, mais je ne voulais pas que mon mari le sache". C'est de cette façon que le couple a contracté une dette à l'égard de Robert Robert, leur dealer et voisin. "Il nous poussait à la consommation", estime Stéphanie Schlamp. Celle-ci explique ce qui s'est passé le soir du 14 novembre quand elle et Brohé ont invité Robert Robert dans leur appartement. "Robert est entré. On lui a dit que nous voulions arrêter de consommer. Il a dit que bientôt je lui ferais une fellation pour avoir ma dose. Je l'ai frappé avec la batte de baseball. Il s'est relevé mais Brohé s'est interposé, a pris le couteau et l'a frappé plusieurs fois, il était au sol, à califourchon sur Robert". Suite à quoi le couple a ouvert la porte à Greuse qui s'inquiétait de l'absence de Robert. Elle a reçu deux coups de batte de base-ball de la part de Schlamp derrière la tête avant que Brohé lui assène plusieurs coups de couteau sans toutefois la tuer. Les accusés ont ensuite appelé les secours en faisant croire qu'une dispute avait éclaté dans leur appartement entre Robert et Greuse et que cette dernière avait poignardé son compagnon. Ils lui ont mis le couteau en main en lui demandant de s'accuser d'avoir tué Robert, sans quoi ils devraient "l'achever". De l'interrogatoire de Michaël Brohé, il ressort que la dette contractée par le couple s'élevait peu avant les faits à près de 2.000 euros. Brohé avait déclaré début novembre le décès de sa mère (celle-ci était toujours vivante) à son médiateur de dettes afin de recevoir de l'argent pour payer les fausses funérailles. Une fois ces sommes versées à Robert Robert, il restait, le jour des faits, encore 300 euros à lui rembourser. Brohé avait sur lui 100 euros, il comptait donner 80 euros à Robert pour continuer à solder sa dette mais aussi lui acheter 20 euros (0,4 grammes) de cocaïne, comme l'en suppliait Stéphanie Schlamp. Dans sa version de la scène qui fut fatale à Robert Robert, Brohé ne confirme pas le fait que son épouse ait frappé Robert et Prescillia avec une batte de baseball. Il déclare ceci: "Nous voulions lui faire peur car je ne voulais plus que la drogue arrive jusque chez moi, je voulais qu'il sorte de notre vie car notre famille et notre couple dépérissaient. J'avais repris mon couteau du travail et voulais le lui montrer pour le faire détaler. Il était très nerveux et cela a dégénéré. Nous nous sommes bousculés, je suis tombé dans le divan sur mon sac de travail dans lequel il y avait mon couteau et j'ai commencé à le frapper". (Belga)