David Goffin (ATP 13) a vécu une nouvelle désillusion vendredi en Floride, sous la forme d'une élimination d'entrée de jeu au tournoi ATP Masters 1000 sur dur de Miami, doté de 3.343.785 dollars. Sur le court n°2 du Hard Rock Stadium, le n°1 belge, 30 ans, tête de série n°8 du tableau, s'est incliné sèchement 6-3, 6-1 en 1h17 contre le Australien James Duckworth (ATP 104), 29 ans."Ce ne fut pas un bon match", a-t-il raconté. "J'ai très mal commencé, avec deux doubles fautes, et il est parti tout de suite à 3-0 en dix minutes. On prend directement un coup. Et ensuite je me suis tendu. Avec la chaleur, je ne bougeais pas, ma balle n'avançait pas. Tout avait un impact. Et petit à petit, j'ai gonflé sa confiance. Il a pu développer son jeu, venir vers l'avant et je n'ai jamais réussi à sortir de cette spirale. C'était difficile de se faire violence. C'était un peu mou et pas bon du tout. Le comble, c'est que ces trois, quatre derniers jours, je commençais vraiment à trouver de bonnes sensations à l'entraînement. Et justement, c'est peut-être la tension due à l'envie de bien faire qui est la cause." Cette défaite est d'autant plus regrettable qu'en l'absence, pour raisons diverses, des Djokovic, Nadal, Thiem et Federer, le tableau était vraiment ouvert cette année à Miami. Et David Goffin avait dès lors l'occasion de signer un bon résultat dans un tournoi d'envergure. "C'est sûr que ce n'est pas gai un match comme ça, qui plus est dans de telles conditions, avec la chaleur", a-t-il poursuivi. "Je suis un peu déçu, surtout parce que c'est un gros tournoi et que je me sentais bien. J'étais favori contre Duckworth et peut-être qu'inconsciemment, je l'ai pris un peu de haut. Je savais que je n'aillais pas lui mettre 2 et 2, mais je pensais tout de même pouvoir imposer mon jeu plus facilement qu'aujourd'hui. Et au contraire, c'est lui qui l'a fait. Je devais faire l'effort, je devais faire le job et ce n'a pas été le cas." (Belga)