L'un des deux kamikazes qui ont attaqué dimanche une cathédrale en Indonésie faisait partie d'un mouvement radical qui soutient le groupe État islamique, déjà responsable d'attaques contre des églises dans le pays et aux Philippines, a annoncé la police."Il fait partie du JAD", a déclaré aux journalistes le chef de la police nationale, Listyo Sigit Prabowo, en référence au groupe Jamaah Ansharut Daulah. "Ce groupe fait également partie ou est lié à celui qui a mené une opération à Jolo aux Philippines" en 2019, a-t-il ajouté. L'attentat a fait une vingtaine de blessés, les deux kamikazes présumés sont morts. (Belga)