La police italienne a arrêté un Algérien qui a "probablement" fourni de faux documents à Anis Amri, l'auteur de l'attentat sur un marché de Noël à Berlin en 2016, a révélé vendredi la police. Ces documents ont été utilisés par le terroriste pour voyager d'Italie en Allemagne.Le suspect, C.M.S., a été arrêté en avril à Naples. Au cours de l'enquête, sept autres personnes ont également été arrêtées. Anis Amri était arrivé en Italie en 2011 sur un bateau de migrants. Il se serait radicalisé dans les prisons italiennes avant de s'installer en Allemagne. Le 19 décembre 2016, il avait foncé avec un camion à travers un marché de Noël à Berlin faisant 12 morts. Quatre jours après l'attaque, il avait été intercepté et abattu par une patrouille de police près de Milan. Il avait 24 ans. Dans un communiqué, la police italienne a déclaré que le 30 juillet 2016, cinq mois avant l'attentat, l'homme avait été contrôlé dans un bus entre Berlin et Zurich. Lors de ce contrôle, il avait montré une fausse carte d'identité italienne. C.M.S. est soupçonné de lui avoir donné cette carte. L'Algérien faisait partie d'un réseau de faussaires à Naples, qui a été démantelé avec les sept autres arrestations. Selon la police italienne, la France avait déjà émis un mandat d'arrêt européen contre C.M.S. Il était recherché pour trafic de faux billets. (Belga)