Le président brésilien Jair Bolsonaro est toujours positif au coronavirus, selon un nouveau test réalisé deux semaines après la découverte de sa contamination, a annoncé mercredi la présidence, et son programme officiel est "en suspens". L'état de santé du chef de l'Etat de 65 ans "évolue bien" mais "le test réalisé mardi était positif", a annoncé dans un communiqué le palais présidentiel de Planalto, à Brasilia. Des tournées dans les Etats de Bahia et de Piaui (nord-est) que le chef de l'Etat avait envisagées ces prochains jours "sont en suspens", ont indiqué à l'AFP des conseillers de presse de la présidence. Jair Bolsonaro est confiné au sein du palais d'Alvorada, sa résidence officielle, où il exerce ses fonctions par visioconférence, depuis un premier diagnostic positif le 7 juillet. Il avait fait ce test après s'être senti fiévreux et fatigué. Le président, qui n'a eu de cesse depuis le début de la pandémie en mars de critiquer le confinement, a jugé sa propre quarantaine "horrible" et souhaité retrouver au plus vite sa liberté de mouvement. Il est sorti du palais présidentiel à la rencontre de ses partisans dimanche dernier, restant à environ deux mètres de distance mais abaissant son masque de protection pour leur parler. Il a par ailleurs brandi une boîte d'hydroxychloroquine, une molécule très contestée par les scientifiques mais dans laquelle il croit dur comme fer et qu'il a demandé au ministère de la Santé de recommander même pour les cas légers de Covid-19. Le président Bolsonaro, qui a longtemps qualifié la pandémie de "petite grippe", a été très critiqué pour son attitude dans la crise sanitaire qui a fait officiellement près de 81.500 morts au Brésil, le deuxième pire bilan au monde derrière les Etats-Unis. Le Covid-19 a contaminé 2,16 millions de personnes dans le pays, dont plusieurs des ministres du gouvernement Bolsonaro. (Belga)