Les talibans ont tué au moins 20 soldats et policiers afghans dans la nuit de mardi à mercredi, a-t-on appris auprès de responsables locaux, quelques heures après un entretien téléphonique entre le président américain Donald Trump et le chef politique des insurgés. "Des combattants talibans ont attaqué au moins trois avant-postes de l'armée dans le district de Imam Sahib à Kunduz, tuant au moins 10 soldats et quatre policiers", a indiqué Safiullah Amiri, membre du conseil provincial de Kunduz (Nord). Dans l'Oruzgan (Sud), "six policiers ont été tués et sept blessés" par les talibans à Tarinkot, a confirmé Zergai Ebadi, porte-parole du gouverneur de la province. D'après le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, les attaques vont se poursuivre tant qu'un accord n'est pas trouvé dans les négociations inter-afghanes, qui se trouvent actuellement dans une impasse. Les talibans rappellent qu'avant toute discussion, quelque 5.000 de leurs prisonniers doivent être libérés selon l'accord conclu avec les États-Unis. Mais le président afghan a fait remarquer qu'il n'y avait aucun engagement à libérer des prisonniers avant les pourparlers. (Belga)