Ce soir à Paris sera décerné le Ballon d'Or 2019 récompensant le meilleur footballeur de l'année évoluant en Europe. L'Argentin Lionel Messi (Barcelone) et le Portugais Cristiano Ronaldo (Juventus) sont les principaux favoris - pour un 6e Ballon d'Or chacun - à la succession ouverte du Croate Luka Modric qui avaient mis fin à l'hégémonie (depuis 2008) des deux extra-terrestres l'an dernier. Comme pour le trophée du footballeur UEFA de l'année, le Néerlandais Virgil Van Dijk (Liverpool), un défenseur, pourrait cependant leur voler la vedette. Kevin De Bruyne (Manchester City) et Eden Hazard (Chelsea puis Real Madrid) sont nommés côté belge dans ce traditionnel referendum organisé par le magazine France Football, mais il y a fort à parier que le Ballon d'Or ira à l'un des trois grands favoris. Messi, 32 ans, le génie du Barça, et Cristiano Ronaldo, 34 ans, passé du Real à la Juve la saison dernière, totalisent à eux deux dix Ballons d'Or (cinq chacun), se partageant le record et trustant tous les trophées depuis 2008 (le Brésilien Kaka l'avait reçu en 2007). Les deux buteurs affolent toujours autant les compteurs. Déjà désigné meilleur joueur FIFA The Best en septembre dernier, champion d'Espagne avec le FC Barcelone, meilleur buteur de la Liga et de la Ligue des Champions lors de la saison 2018-2019, l'Argentin dispose cependant des plus solides arguments. La semaine dernière, des "fuites" l'auraient déjà sacré. Depuis son passage du Real à la Juve la saison dernière, Cristiano Ronaldo a remporté un titre de champion d'Italie, la Supercoupe d'Italie ajoutant un trophée à son palmarès avec le Portugal, la première Ligue des Nations UEFA. Dans l'histoire du Ballon d'Or, la tendance penche nettement plus souvent pour les attaquants, mais étincelant l'an dernier, Virgil van Dijk pourrait devenir l'un des rares défenseurs lauréats du Ballon d'Or. Vainqueur de la Ligue des champions et meilleur joueur de la finale, battu d'un souffle pour le titre national par Manchester City, finaliste de la Ligue des Nations avec les Pays-Bas, il est aussi de très loin le meilleur joueur à son poste. Quatre Ballons d'Or seulement sont allés à des purs défenseurs: Franz Beckenbauer (1972, 1976), Matthias Sammer (1996) et Fabio Cannavaro (2006). Cinq si on rajoute le gardien Lev Yachine (1963). D'autres trophées seront aussi décernés lundi, chez les dames où la Norvégienne Ada Hegerberg avait remporté la première édition l'an dernier. Elle est encore candidate mais aura fort à faire pour contrer l'Américaine Megan Rapinoe, victorieuse de la Coupe du monde avec les Etats-Unis. Un trophée Yashin sera décerné pour la première fois au meilleur gardien, mais Thibaut Courtois ne figure pas parmi les nommés. Le trophée Kopa, remis l'an dernier au Français Kylian Mbappé sera aussi remis au meilleur jeune (U21). (Belga)