Barroso à la Grèce: austérité n'égale pas forcément récession

Publié le à BRUXELLES 19/10 (BELGA)

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a invité mercredi les Grecs à regarder les exemples de la Lettonie et de l'Irlande, deux pays en passe de renouer avec la croissance après avoir mis en oeuvre de douloureux programmes de rigueur. Interrogé par un journaliste grec sur la détérioration des perspectives de croissance, M. Barroso a affirmé que l'austérité "peut marcher". "La consolidation fiscale ne signifie pas nécessairement récession", selon lui. "Il existe d'autres cas où cela a fonctionné", a argumenté M. Barroso, citant la Lettonie, qui a accepté "des sacrifices plus grands que la Grèce". Frappé durement par la crise financière, la Lettonie a vu son PIB chuter de près de 18% en 2009 et a dû faire appel à l'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international. Le petit pays balte a été contraint à un programme d'économie d'environ 10% de son PIB sur deux ans, avec des coupes dans le secteur public et des hausses d'impôts. La Lettonie devrait enregistrer une croissance de plus de 3% cette année. Le président de la Commission a aussi cité le cas irlandais à l'appui de son argumentation. Après avoir été contrainte de solliciter l'aide internationale, l'Irlande a mis en oeuvre un programme d'assainissement et de compétitivité qui a permis de relancer ses exportations. Elle devrait connaître une croissance modeste en 2011. Les remarques de M. Barroso interviennent dans un contexte de grève générale en Grèce contre les mesures d'austérité imposées par les créanciers internationaux. Beaucoup de Grecs ne croient pas que le programme permettra à leur pays de retrouver la croissance. Malgré les sacrifices déjà consentis, le PIB grec devrait se contracter de plus de 3% en 2011 pour la troisième année consécutive. (VIM)

© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.