La Biélorussie fera l'objet d'une enquête d'experts internationaux sur les violations des droits de l'homme et la fraude électorale, selon un mécanisme déclenché jeudi par 17 pays d'Europe du Nord et de l'Est pour la plupart. Le groupe qui comprend également les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France a annoncé la décision lors d'une réunion de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) jeudi à Vienne. Au lieu de saisir l'offre de l'OSCE de servir de médiateur entre le gouvernement et les dissidents, "la réponse des autorités biélorusses a été de cibler systématiquement ceux qui s'engageraient dans le dialogue et de poursuivre sa répression violente contre les manifestants pacifiques, y compris les femmes et les jeunes", ont déclaré les 17 membres de l'OSCE. (Belga)