Le ministre allemand de la Santé a appelé dimanche à l'annulation de toutes les manifestations de plus d'un millier de personnes dans le pays face à la multiplication des cas de contamination de coronavirus. "Après m'être entretenu avec un très grand nombre de responsables, j'encourage expressément à annuler jusqu'à nouvel ordre les événements de plus de 1.000 personnes", a déclaré Jens Spahn, qui coordonne la politique gouvernementale face au virus, à l'agence de presse allemande DPA. Jusqu'ici les rencontres sportives notamment, comme celles du championnat national de football, continuent de se dérouler sans restriction. "J'encourage aussi tout un chacun à se demander s'il ne peut pas dans les deux à trois mois à venir renoncer à des choses quotidiennes considérées comme importantes, qu'il s'agisse de se rendre en discothèque, à participer à une fête d'anniversaire en famille ou à une réunion associative", a ajouté le ministre. Il a estimé que de telles mesures permettraient de "protéger les personnes les plus âgées et celles qui souffrent de maladies chroniques". Le ministre de la Santé s'exprimait alors que nombre de cas d'infection au coronavirus augmente de plus en plus rapidement en Allemagne, un des pays les plus touchés d'Europe par l'épidémie. Dimanche en fin de matinée, le bilan s'établissait à 847 contaminations selon les autorités sanitaires, soit 50 cas de plus que la veille et plus de dix fois plus qu'une semaine auparavant. Les partis de la coalition gouvernementale d'Angela Merkel se réunissent dimanche soir pour discuter de mesures de soutien économiques face à la propagation du virus, dont l'Allemagne, pays qui dépend beaucoup de ses exportations, risque de souffrir grandement du fait du ralentissement des échanges internationaux. Il est notamment question d'étendre les possibilités pour les entreprises de recourir au chômage partiel pour leurs salariés. Le gouvernement envisage aussi des baisses d'impôts, des investissements supplémentaires pour soutenir l'économie ou encore un assouplissement des règles budgétaires nationales très strictes. (Belga)