Donald Trump a affirmé vendredi que Joe Biden venait de "perdre" le vote des électeurs noirs, clé pour remporter la Maison Blanche, après de nouveaux propos controversés de son rival démocrate forcé de "clarifier" qu'il ne pensait pas que les Afro-Américains manquaient de diversité. "Joe l'endormi vient juste de perdre le Vote Noir. Cette déclaration est un désastre dont on ne peut pas se relever!", a écrit le président américain, en employant son surnom favori pour désigner le candidat démocrate qu'il affrontera lors de la présidentielle du 3 novembre. Il faisait référence à la polémique provoquée par des propos tenus par l'ancien vice-président de Barack Obama dans un entretien aux associations américaines de journalistes noirs et hispaniques (NABJ et NAHJ), diffusé jeudi. "Ce que vous savez tous mais que la plupart des gens ne savent pas, c'est que contrairement à la communauté afro-américaine, avec des exceptions notables, la communauté hispanique est incroyablement diverse, avec des attitudes incroyablement différentes sur plusieurs choses", avait-il dit. Face à la controverse, Joe Biden s'est vu forcé de s'expliquer dans la soirée. "Plus tôt aujourd'hui, j'ai fait des commentaires sur la diversité dans les communautés afro-américaine et latino que je veux clarifier", a-t-il tweeté. "Je ne voulais suggérer en aucune façon que la communauté afro-américaine est monolithique - pas sur son identité, pas sur les problématiques, pas du tout." "Mon engagement auprès de vous est celui-ci: j'écouterai toujours", a-t-il poursuivi. "Je ne cesserai jamais de me battre pour la communauté afro-américaine et je ne cesserai jamais de me battre pour un avenir plus égalitaire." Ancien bras droit de Barack Obama, Joe Biden, 77 ans, a remporté la primaire démocrate en grande partie grâce au vote des électeurs noirs qui lui avaient offert une large victoire en Caroline du Sud après une série de défaites humiliantes cet hiver. Connu pour ses déclarations à l'emporte-pièce, souvent sous le coup de l'agacement, Joe Biden a déjà fait plusieurs commentaires controversés concernant les Afro-Américains, un électorat clé pour tout démocrate voulant remporter la présidentielle américaine. Et chaque fois Donald Trump, qui a été plusieurs fois accusé de faire des commentaires racistes et fait des scores minimes auprès de cet électorat dans les sondages, s'en saisit. "Joe Biden a ce matin totalement méprisé et insulté la communauté noire", avait-il dénoncé jeudi. (Belga)