Le peloton revient en Belgique en cette fin septembre, avec d'une part les classiques ardennaises et leur premier volet, la Flèche Wallonne, mercredi, et d'autre part le BinckBank Tour, qui aura lieu de mardi à samedi. La 16e édition de la seule épreuve WorldTour belgo-néerlandaise, initialement prévue du 31 août au 6 septembre, a vu son format ramené à cinq étapes en raison de la pandémie de coronavirus. La course, où sprinters, rouleurs et puncheurs devraient pouvoir s'exprimer, s'élancera mardi de Blankenberghe et s'achèvera samedi au sommet du Mur de Grammont. Après la première étape Blankenberge - Ardooie (132 km), les coureurs passeront la frontière pour le contre-la-montre de Flessingue (11 km) mercredi aux Pays-Bas. Retour en Belgique jeudi pour la 3e étape, qui devrait se finir au sprint à Aalter. Samedi, la 4e étape, entre Riemst et Sittard-Geleen, aura des allures de mini-Amstel Gold Race. Enfin, dimanche, la dernière étape s'élancera d'Ottignies et se terminera après 185 km au sommet du mythique Mur de Grammont, où l'on connaîtra le nom du successeur de Laurens De Plus, vainqueur final sortant. Philippe Gilbert et John Degenkolb seront les leaders de l'équipe Lotto Soudal, tandis que Deceuninck - Quick-Step comptera sur Zdenek Stybar, Yves Lampaert et Florian Sénéchal. A suivre aussi: Mathieu van der Poel, au sein d'une formation Alpecin-Fenix qui alignera les deux derniers champions de Belgique, Tim Merlier et Dries De Bondt, dont ce sera la première sortie vêtu du maillot tricolore dont il s'est emparé la semaine dernière à Anzegem. (Belga)