Le laboratoire allemand BioNTech, à l'origine avec Pfizer du premier vaccin contre le Covid-19 autorisé au monde, est capable de fournir un nouveau vaccin "en six semaines" en cas de mutation du virus comme celle détectée au Royaume-Uni, a indiqué son co-dirigeant, Ugur Sahin, mardi."Nous sommes capables techniquement de délivrer un nouveau vaccin en six semaines", a-t-il assuré. "En principe la beauté de la technologie de l'ARN messager est que nous pouvons directement commencer à concevoir un vaccin qui imite complètement la nouvelle mutation", a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse à Mayence (ouest de l'Allemagne) au lendemain du feu vert des autorités européennes pour distribuer le vaccin dans l'UE. (Belga)