BMW a remporté ce dimanche la 48e édition des 24 Heures du Nürburgring, en Allemagne, dans une édition perturbée par la pluie. Vainqueurs en 2019, Dries Vanthoor et Frédéric Vervisch (Audi) terminent cette fois 5e. Interrompue à cause de la pluie entre 22h30 et 8h, les 24 Heures du Nürburgring ont néanmoins offert un superbe spectacle avec une lutte entre BMW et Audi ce dimanche. Entre des conditions changeantes et des stratégies différentes, les écarts sont restés serrés. Le dernier mot est revenu à la BMW M6 GT3 d'Alexander Sims/Nick Catsburg/Nick Yelloly/Philipp Eng (G-B/P-B/B-G/Aut) qui s'est imposée avec 15sec d'avance sur l'Audi de Mirko Bortolotti/Christopher Haase/Markus Winkelhock (Ita/All/All). La BMW d'Augusto Farfus/Jens Klingmann/Martin Tomczyk/Sheldon van der Linde (Bré/All/All/Afs) complète le podium. C'est la 20e victoire, un record, pour le constructeur BMW qui n'avait plus gagné l'épreuve depuis 10 ans. Vainqueurs l'an passé, Frédéric Vervisch et Dries Vanthoor étaient sur une stratégie décalée qui leur a permis de mener la course à plusieurs reprises ce dimanche. Mais alors qu'ils se dirigeaient vers une 3e place, une erreur de Dries Vanthoor dans la dernière demi-heure leur a fait perdre deux positions. L'équipage Frédéric Vervisch/Dries Vanthoor/Frank Stippler/Nico Müller (Bel/Bel/All/Sui) termine donc 5e à 3 minutes des vainqueurs. Engagé sur une Porsche, Maxime Martin a terminé 7e en compagnie de Mathieu Jaminet/Lars Kern/Lance David Arnold (Fra/All/All) et meilleur représentant Porsche. Maxime Soulet a terminé 18e sur une Mercedes. Parmi les autres Belges engagés dans les autres catégories, Kris Cools (Porsche) termine 3e en SP7, le trio Derenne/Brody/Muytjens (Toyota) termine 2e en SP3 et 4e place pour Nico Verdonck et Guido Dumarey (Aston Martin) en SP10. (Belga)