Le ministère américain de la Justice a annoncé jeudi avoir accusé Boeing de complot en vue de commettre une fraude, pour ne pas avoir fourni toutes les informations lors du processus d'approbation du 737 MAX, dont deux exemplaires se sont écrasés en vol.Le géant de l'aéronautique a accepté de verser plus de 2,5 milliards de dollars pour solder certaines poursuites - dont une amende pénale de 243,6 millions, 1,77 milliard d'indemnités à ses clients et 500 millions pour un fond destiné à indemniser les proches des 346 victimes de l'accident des appareils de Lion Air en octobre 2018 et Ethiopian Airlines mars 2019. (Belga)