Le compromis auquel ont abouti lundi la Ville de Bruxelles, Uccle, Ixelles, Watermael-Boitsfort et la Région bruxelloise à propos du plan de mobilité concernant le Bois de la Cambre préserve la plus grande part possible de celui-ci du trafic routier, a commenté lundi soir la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van Den Brandt (Groen).Pour la ministre écologiste, il était important de trouver un accord dans ce dossier. "Avec cette décision, le jugement est respecté et la plus grande part possible du Bois reste sans voiture. Ce compromis montre que tout le monde a compris que le Bois de la Cambre n'est pas seulement une voie de pénétration, mais un précieux bout de parc", a commenté la ministre à la suite de l'annonce de l'accord intervenu lundi entre les différents acteurs politiques du dossier. (Belga)