Le dossier de la Boucle du Hainaut est au centre des débats dans les 14 communes de la province concernées par le projet de tracé de la ligne à très haute tension d'Elia. Le comité consultatif citoyen se met en place à Ath, ont indiqué les instances communales.La mise en place du comité consultatif citoyen relatif à la Boucle du Hainaut se poursuit à Ath. L'initiative du comité a été motivée par le bourgmestre de Ath Bruno Lefebvre, afin de permettre un dialogue transparent et régulier. Le bourgmestre, également président de l'intercommunale IDETA, a sollicité de la part d'ELIA une analyse objective des besoins énergétiques sur le territoire ainsi qu'une analyse claire et précise de l'impact d'une ligne à très haute tension sur la santé humaine et animale. "Nous avons reçu plusieurs candidatures de participation au comité consultatif citoyen", a indiqué Bruno Lefebvre. "Afin d'éviter toute récupération politique sur un débat qui se veut citoyen, le comité restera apolitique. Les candidats élus politiques ou habitants d'autres communes, recevront tous les procès-verbaux de réunions ainsi que toutes les informations utiles." On rappellera par ailleurs, qu'après le dépôt de quelque 15.000 courriers d'observations et de remarques citoyennes dans diverses communes quant au projet de la société Elia, une ASBL, "REVOLHT", en création, fédère les groupements citoyens issus des 14 communes impactées par le tracé de la Boucle du Hainaut. "Le conseil consultatif de Ath n'entre pas en ligne directe dans REVOLHT", a précisé Marie Reman, du groupement citoyen. "Notre relais est le groupe local AthTension, qui œuvre au sein du conseil consultatif." (Belga)