La célèbre actrice de télénovélas brésilienne Regina Duarte a annoncé mercredi qu'elle quittait le secrétariat à la Culture du gouvernement Bolsonaro deux mois après sa prise de fonctions, à la suite de tensions avec le chef de l'Etat. Mme Duarte est la quatrième membre du gouvernement à quitter le navire en un peu plus d'un mois, après le ministre de la Justice Sergio Moro et surtout deux ministres de la Santé, en pleine pandémie de coronavirus. L'actrice de 72 ans, qui a mis fin à un contrat de longue durée avec la chaîne TV Globo pour entrer au gouvernement, a été nommée à la tête de la cinémathèque de Sao Paulo. Sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on peut voir le président Bolsonaro et Regina Duarte discuter en souriant, mais les médias locaux rapportent de nombreuses tensions entre eux deux. L'actrice aurait notamment refusé d'entreprendre la croisade culturelle contre les idées de gauche voulue par le chef de l'Etat. Lors de sa prise de fonctions, en mars, Regina Duarte avait évincé d'un poste clé Dante Mantovani, un chef d'orchestre ayant déclaré que le rock "pousse au satanisme". M. Mantovani a été reconduit à son poste le 5 mai, sans l'aval de l'actrice, avant d'être poussé à nouveau vers la sortie. Elle avait remplacé Roberto Alvim, limogé en janvier après avoir paraphrasé un discours de Goebbels, et avait été nommée pour réconcilier le gouvernement avec les "milieux artistiques", mais des artistes lui ont reproché son manque de dialogue. Une autre personnalité issue du milieu artistique, l'acteur Mario Frias, est pressentie pour la remplacer. Le Secrétariat à la Culture, qui auparavant était un ministère, a été relégué au rang de simple secrétariat par Jair Bolsonaro, au même titre que les Sports. (Belga)