L'exploitant du tunnel sous la Manche se réjouit d'un accord sur le Brexit qui "met fin à une longue période d'incertitudes" et sera donc "bénéfique aux personnes et aux entreprises"."Depuis le vote des Britanniques en 2016, le groupe a travaillé avec les États pour offrir à ses clients le service le plus simple et le plus rapide pour traverser la Manche quelles que soient les modalités du Brexit", commente jeudi soir Getlink, maison-mère d'Eurotunnel, qui affirme avoir investi 47 millions d'euros pour "maintenir la fluidité du passage". Bien qu'intervenant seulement une semaine avant la fin de la période de transition au cours de laquelle le droit de l'Union continuait de s'appliquer au Royaume-Uni, cet accord sera mis en œuvre par Eurotunnel dès le 1er janvier 2021, ajoute le communiqué. (Belga)