Le Conseil régional de sécurité de Bruxelles, réunissant notamment les bourgmestres des dix-neuf communes de la capitale et présidé par le ministre-président Vervoort, a décidé mardi après-midi de limiter l'accès aux spectacles en salle à 1.000 personnes et de limiter drastiquement l'accès aux maisons de repos. Ce faisant, il va plus loin que le stade de la recommandation d'annulation des événements de 1.000 personnes et plus qui se trouvent à l'intérieur décidée par le Conseil national de sécurité, réunissant les autorités fédérales et fédérées, sur base de recommandations des experts. Il a été convenu que formellement, c'est le ministre-président Vervoort qui prendra les arrêtés nécessaires à cet effet. Le Conseil régional de sécurité a également décidé d'interdire les voyages scolaires à l'étranger jusqu'à Pâques, dans tous les établissements de la capitale qu'ils soient publics ou du réseau libre. Ce choix d'aller un pas plus loin que le Conseil national de sécurité est dicté par la volonté de ne pas laisser le poids de cette responsabilité aux différents pouvoirs organisateurs (PO). Dans la capitale, la limitation du nombre de spectateurs concerne plusieurs salles parmi lesquelles, outre le Palais 12, le Cirque Royal, la salle de la Madeleine, l'Ancienne Belgique et Forest National. Selon le ministre-président Rudi Vervoort, les mesures prises visent à étaler la propagation du virus pour permettre aux hôpitaux et services de première ligne d'encaisser le choc de l'épidémie. (Belga)