Mi-février, l'opposition wallonne - cdH et PTB - avait déposé une motion réclamant l'élaboration en Wallonie, avant le 1er janvier 2021, d'un cadastre des investissements et des subventions aux énergies fossiles ainsi qu'un plan d'actions et un calendrier pour les supprimer progressivement d'ici 2025. Estimant les délais trop courts, la majorité avait déposé sa propre motion pure et simple. Dans cette bataille de textes, c'est - sans surprise - celui de la majorité qui a été approuvé mercredi en séance plénière du parlement régional. "Une étude de Climact et du WWF, datant de février 2019, montre qu'en Belgique, au moins 2,7 milliards d'euros de subventions ou d'avantages vont au secteur fossile. Pour les remplacer progressivement et réorienter les subsides, il faut un screening complet de ces aides", avait expliqué en commission le chef de groupe cdH au parlement wallon, François Desquesnes. "C'est l'objet de notre motion, qui est ouverte à co-signature. Mais si elle est d'accord sur l'idée d'un cadastre, la majorité rechigne dès qu'on parle de calendrier", avait-il ajouté. Selon la coalition au pouvoir, le timing proposé par l'opposition est en effet trop court. "Ils voudraient que l'on rassemble toutes les informations en quelques mois. Soyons sérieux", a réaffirmé ce mercredi Jean-Philippe Florent (Ecolo). "Ce n'est pas notre volonté de renvoyer ce débat aux calendes grecques mais nous voulons y travailler sérieusement", a-t-il ajouté. "Nous aurions pu discuter sur base d'amendements à notre motion pour parvenir à une proposition commune mais la majorité a préféré écrire son texte de son côté. Un texte moins clair qui reporte l'échéance", a pour sa part regretté François Desquesnes. Une analyse toutefois contestée par M. Florent selon qui c'est le cdH qui a "refusé d'entrer dans une motion amendée". "Nous avons donc travaillé à une motion plus solide" qui a finalement été adoptée mercredi soir par le parlement wallon. (Belga)