Au moins 16 personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche, lors d'une attaque attribuée aux jihadistes du groupe Boko Haram contre un camp de personnes déplacées dans l'extrême-Nord du Cameroun, a annoncé à l'AFP un responsable local."Le bilan actuellement est de 16 morts, il est évident que c'est Boko Haram qui est responsable", a affirmé dimanche Mahamat Chetima Abba, maire de la commune de Mayo-Moskota, où est situé ce camp dans lequel sont installées de façon plus ou moins permanente des populations locales fuyant les attaques du groupe Boko Haram, né dans le Nord-Est du Nigeria en 2009. (Belga)