Le Canada a annoncé lundi une aide d'environ 90 millions de dollars canadiens (57 millions d'euros) sur trois ans à l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), dont le travail sur le terrain est mis à mal depuis l'arrêt des financements des Etats-Unis en 2018.Cette aide "permettra de répondre aux besoins croissants des réfugiés palestiniens vulnérables dans les cinq zones d'intervention" de l'agence, soit les territoires de Cisjordanie et Gaza, occupés par Israël depuis 1967, ainsi qu'en Syrie, au Liban et en Jordanie, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Le financement permettra à plus d'un demi-million de filles et de garçons réfugiés palestiniens de recevoir une éducation de base de qualité et contribuera à faire fonctionner plus de 140 cliniques de soins de santé de base, en plus de fournir des abris et de la nourriture aux plus pauvres, précise le ministère. "Les besoins des réfugiés palestiniens sont indéniables, surtout en cette période de pandémie mondiale: les réfugiés sont confrontés à des taux élevés de pauvreté, d'insécurité alimentaire et de chômage", a déclaré Karina Gould, ministre canadienne du Développement international. Le gouvernement libéral de Justin Trudeau avait repris en 2016 son aide à cette agence de l'Onu, supprimée quatre ans auparavant par le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper, très proche d'Israël. De 2016 à 2019, le Canada a investi un total de 110 millions de dollars (70 millions d'euros) en soutien à l'agence. En outre, le Canada lui a versé en avril une aide de 1,5 million de dollars pour l'aider à préparer sa réponse à la pandémie dans la région. (Belga)