Des militants antiracistes ont déboulonné samedi la statue d'un ancien Premier ministre controversé lors d'une manifestation au centre de Montréal, a-t-on appris de source policière.La statue de bronze du premier Premier ministre canadien John A. Macdonald, régulièrement vandalisée ces dernières années, gisait en fin d'après-midi à quelques mètres de son piédestal, selon un journaliste de l'AFP sur place. La tête s'est détachée dans la chute et a roulé quelques mètres plus loin. La statue, qui trônait sur la Place du Canada depuis 1895, a été déboulonnée par un petit groupe en milieu d'après-midi lors d'une manifestation de quelques centaines de personnes en faveur d'une réduction du financement de la police. Des images du déboulonnement ont été diffusées sur les réseaux sociaux. La police a immédiatement ordonné la dispersion des manifestants et n'a procédé à aucune arrestation, a précisé un porte-parole joint par l'AFP. Le gouvernement de John A. Macdonald est accusé d'avoir cherché à assimiler les peuples autochtones en les enrôlant de force dans des pensionnats, où la pratique de leurs langues était interdite, une politique qualifiée de "génocide culturel" par une commission d'enquête en 2015. La maire de Montréal, Valérie Plante, a condamné ces "actes de vandalisme". "De tels gestes ne peuvent être acceptés ni tolérés", a-t-elle dénoncé dans un communiqué. "Nous savons que certains monuments historiques, ici comme ailleurs, sont au coeur de débats émotifs. Je réitère que je privilégie de les mettre en contexte plutôt que de simplement les retirer". Dans la foulée de la mort de l'Afro-Américian George Floyd aux mains de la police de Minneapolis fin mai aux Etats-Unis, plusieurs milliers de personnes avaient signé une pétition demandant le retrait de la statue de bronze au centre de Montréal. (Belga)