La Ville de Namur a lancé mercredi une campagne originale afin de promouvoir la marche sur son territoire, indique l'échevine de la Mobilté, Stéphanie Scailquin (cdH).La campagne se décline sur deux supports: 100.000 cartes postales et 40 bâches de chantier microperforées. Elle sera diffusée durant tout le mois d'avril et jusqu'à épuisement des stocks. Au recto de la carte postale et sur les bâches, on trouve un plan de Namur présentant les différentes liaisons piétonnes avec une durée estimée en minutes. L'occasion de remarquer que la majorité des trajets se fait en moins de quinze minutes. "L'idée de ce plan est de faire prendre conscience aux piétons que les lieux centraux de la ville ne sont pas si éloignés", a expliqué la Ville de Namur. "A l'instar d'un plan de métro, il permet en un seul coup d'oeil de visualiser les temps de parcours à pied entre les pôles d'intérêt." Les cartes postales sont distribuées grâce aux stewards de Namur Centre-Ville ainsi que dans les lieux touristiques, hôtels, chambres d'hôtes, musées, lieux culturels, commerces et autres lieux stratégiques. "Elles sont vraiment destinées à être postées, l'idée étant d'inviter ses proches à venir marcher à Namur", précise l'échevine de la Mobilité. Les bâches, elles, seront progressivement placées sur les barrières Héras des chantiers du centre-ville. Cette campagne fait suite à la "Basket d'Or" remise par l'asbl Tous à Pied à la Ville de Namur en septembre dernier. Ce prix récompensant la passerelle cyclo-piétonne reliant Jambes à Namur (l'Enjambée) a permis à la commune d'obtenir un subside de 2.000 euros. Cette somme a servi au financement des cartes postales et bâches. Par ailleurs, c'est l'asbl Tous à Pied qui s'est chargée de la réalisation du plan. D'ici 2030, la Wallonie souhaite voir la part modale de la marche passer de 3 à 5%. La capitale wallonne est particulièrement impliquée en la matière. Outre l'Enjambée, elle a notamment mis en place une zone partagée dans son centre-ville. L'extension de son piétonnier est également en pleine réflexion. (Belga)